L' Arche de Zoé = Enfin la Libération de ceux qui n'ont rien fais.....

·                      

LLes membres
.de l'Arche de Zoé libérés

lefigaro.fr (avec AFP et AP)
31/03/2008 | Mise à jour : 22:43

 


Le président tchadien a accordé lundi sa grâce aux six Français, qui ont pu sortir de prison quelques heures plus tard.

» Voir notre dossier spécial

C'est l'épilogue très attendu d'une longue histoire. Lundi, comme l'avait annoncé vendredi l'un de ses collaborateurs, le président tchadien Idriss Déby a gracié par décret les six Français de L'Arche de Zoé condamnés à huit ans de travaux forcés, le 26 décembre au Tchad, pour avoir tenté d'exfiltrer 103 enfants vers la France (Voir la chronologie de l'affaire). Dominique Aubry et Alain Péligat, les deux logisticiens de l'association, le docteur Philippe Van Winkelberg, le président de l'Arche de Zoé, Eric Breteau, et sa compagne, Emilie Lelouch, ont été remis en liberté lundi soir.

«Pour ce soir je suis soulagé, merci à tous je vais pouvoir dire ma vérité, je le ferai», a déclaré le Philippe Van Winkelberg à sa sortie du centre pénitentiaire de Draguignan. «C'est un moment de joie et d'allégresse, c'est un happy end judiciaire, on ne l'attendait plus», a salué son avocat Me Jean-Claude Guidicelli. Alain Péligat a pour sa part affirmé aux journalistes présents qu'il avait été au Tchad «pour sauver des vies et non voler des enfants». Heureux de sa libération, il a confié son souhait de manger immédiatement «une côte de boeuf et des frites».

Un sixième membre du groupe, Nadia Merimi, détenue à l'hôpital de Villejuif où elle avait été hospitalisée à son retour en France, devait également être remise en liberté comme les autres membres de l'association.

«Faire entendre notre vérité»

Pour Me Collard, un des avocats de l'association, ses clients et lui «ressentent une joie fatiguée parce que (ils ont) longuement attendu : depuis des semaines, (ils sont) entre les hauts et les bas, entre la certitude et l'incertitude et nous finissions par désespérer». «Cette liberté, on va la mettre à profit pour faire entendre notre vérité qui jusqu'à présent n'a malheureusement pas été entendue comme on l'espérait», a-t-il insisté, précisant que c'était à ses clients «de la dire».

«C'est une nouvelle que je viens d'apprendre avec plaisir et soulagement. Je dirais que la sagesse a prévalu», a déclaré de son côté Me Mario Stasi, avocat de Nadia Mérimi. Selon l'avocat, pour qui cette grâce «arrive peut-être un peu tard», sa cliente «sera heureuse de recommencer son métier d'infirmière» et aura «une pensée pour les enfants» que l'association avait voulu ramener en France.

Reste la question financière

Un second décret du président Deby concerne le Tchadien Mahamat Dagot, condamné à quatre ans de prison pour «complicité de tentative d'enlèvement d'enfants». Dernière personne condamnée dans cette affaire, Souleïmane Ibrahim Adam, un Soudanais qui a servi d'intermédiaire, n'a pas été gracié, «car il n'en a pas fait la demande», selon la justice tchadienne.

Malgré cette grâce, les six membres de l'Arche de Zoé restent sous le coup d'une procédure judiciaire française pour «exercice illégal de l'activité d'intermédiaire en vue d'adoption», «aide au séjour irrégulier de mineurs étrangers en France» et «escroquerie». Quatre d'entre eux, le président de l'Arche de Zoé Eric Breteau, sa compagne Emilie Lelouch, Philippe van Winkelberg, le médecin de l'équipe, et Alain Péligat, le logisticien, ont été inculpés dans ce dossier. L'infirmière Nadia Merimi et l'autre logisticien de l'association, Dominique Aubry, ont été placés sous le statut de témoin assisté. Aucun des six Français n'a fait l'objet d'un placement en détention provisoire dans le volet français de l'affaire.

Par ailleurs, les huit Français ont également été condamnés à verser «solidairement» 4,12 milliards de francs CFA (6,3 millions d'euros) aux familles des 103 enfants, qui n'ont encore strictement rien reçu. Or, a affirmé le ministre tchadien de la Justice, «la question financière n'est pas concernée par la grâce».

Source intégrale sans les photographies et comme par le passé honteusement pompée sur le Figaro – Tous droits réservés 2008

****************************

Alors elle est pas belle la vie………. Les Français sont sauvés et en plus ils sortent de prison !!!!! Bravo ….. A ki k'on dit merci : Les Militaires en poste sur le Territoire du Tchad lors de la tentative de renversement du gouvernement.

Il est vrai que, condamnés aux travaux forcés au Tchad ils avaient déjà bénéficié(e)s d'un petit « traitement de  faveur » en effectuant leurs peines sur le territoire Français – Mais là je dis Super – Quel dommage que cette décision soit survenue aussi tard au bout de 5 mois de prison ……

Encore une fois : mes propos et seulement mes propos – Copyright réserved

 



01/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres